-->

Dépendance affective : 5 astuces pour se défaire d’une addiction amoureuse  

La dépendance affective ou addiction affective est un problème qui touche bien plus les femmes que les hommes. Elle est symbolisée par une dépendance vis-à-vis de l’autre et une peur bleue de le perdre. A cela se mêle aussi une jalousie maladive, un manque de confiance et de la possession. Cet état de stress est un obstacle à votre épanouissement et vous détruit à petit feu. Si elle n’est pas traitée au plus vite, les conséquences pour votre couple pourraient être dramatiques. Voici 5 choses pour s’en défaire.

Les causes de l’addiction sentimentale

La dépendance affective est un problème qui peut briser la vie d’un couple. Bien souvent, l’un des partenaires ne se rend pas compte qu’il ou elle est dépend(e) affectit (ve) de l’autre. Ce qui peut nuire à votre relation. Il faut savoir que ce symptôme anxieux a des causes qu’il convient de connaitre afin d’y apporter des réponses concrètes. L’une de celles-ci est le manque. En effet, le manque d’amour ou d’attention  au cours de l’enfance peut se manifester à l’âge adulte. Un enfant qui n’a pas reçu assez d’amour ou de tendresse de la part de ses parents développe un manque affectif une fois grand. Il aura du mal à s’épanouir dans ses relations actuelles, notamment amoureuses par peur décevoir l’autre ou de ne pas être à la hauteur de ses attentes.

NOUVEAU : Avez-vous une chance de sauver votre couple ?

Je vous ai préparé un QUESTIONNAIRE unique capable de déterminer vos chances de récupérer votre ex, et de découvrir quelle stratégie vous devez mettre en place pour sauver votre couple.

> Cliquez ici pour faire le test

Manque de confiance en soi

Le manque de confiance peut aussi vous rendre dépendant affectif. Douter de ne pas pouvoir satisfaire les attentes de son compagnon ou sa compagne et de ses propres valeurs intrinsèques fera de vous un ou une dépendant(e) amoureux(e). Vous vous posez mille questions et êtes obnubilé par ce que l’autre pense de vous.

Passé sentimental

Votre passé sentimental peut être à la base de votre dépendance. Un homme ou une femme victime d’adultère de la part de son ex-partenaire peut avoir des séquelles de cette trahison. Il ou elle aura tendance à ne pas se sentir à l’aise dans sa nouvelle relation et de douter de son partenaire si l’impasse n’a pas été fait sur son passé sentimental.

Problèmes de couple

Les problèmes de couple peuvent également être la source de cet état de stress. Les disputes, les injures, les humiliations…peuvent entrainer chez l’un des partenaires une peur bleue de voir cette relation amoureuse se terminer. Ce qui vous conduira sans vous en rendre compte à dépendre de l’autre.

Les signes de la dépendance amoureuse

La dépendance affective est une pathologie qui peut conduire à la destruction de votre couple. Mais avant de passer à sa guérison, il convient avant tout de connaitre ses symptômes.

La jalousie maladive

Cette dépendance se manifeste sous forme de jalousie. Le fait de voir son partenaire échanger  avec une autre personne entraine immédiatement une crise de jalousie. En l’absence de votre conjoint(e), vous imaginez l’autre avec un ou une amant(e) en train de vous tromper. Vous épiez les faits et gestes de votre partenaire, son téléphone, ses courriels…

NOUVEAU : Avez-vous une chance de sauver votre couple ?

Je vous ai préparé un QUESTIONNAIRE unique capable de déterminer vos chances de récupérer votre ex, et de découvrir quelle stratégie vous devez mettre en place pour sauver votre couple.

>> Cliquez ici pour faire le test

Cette jalousie parfois mal expliquée est non seulement étouffante pour votre partenaire, mais également destructive pour vous.

Harceler son partenaire

Le harcèlement est un signe qui permet de reconnaitre un dépendant affectif. Celui-ci ne peut rester un petit moment sans la présence de l’autre ou sans entendre sa voie. Il est capable de l’appeler au téléphone ou de lui envoyer des dizaines de SMS par jour. Il le suit partout même sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Snapchat…).

Anxieux et triste

Le dépendant affectif est tout le temps anxieux. Chacun représente pour lui un ennemi de son couple. Il est angoissé par les personnes qui tournent autour de sa femme ou de son homme. De plus, il est très possessif. Plutôt que d’être heureux, sa vie est une véritable misère et tristesse.

Agir que pour le bien de son amoureux

Un dépendant affectif ne vit pas une relation amoureuse pour lui-même, mais plutôt pour plaire à l’autre. En effet, il est constamment en train de poser des actes qui visent à satisfaire l’autre même si cela va à l’encontre de son propre bonheur. Il manque de confiance en lui et ne vit que pour le bonheur de l’autre. Il se demande quotidiennement si chaque acte qu’il va poser va plaire ou pas à son partenaire.

Etre rassuré à tout instant

La perte de la confiance en soi entraine chez le dépendant affectif, une dévalorisation de sa personne. Celui-ci est constamment à la recherche de félicitations, de mots gentils et d’amour de la part de son compagnon de couple. Il ne vit que par lui et est prêt à mettre tout en œuvre pour attirer l’attention de l’autre.

Impossible de poser des actes sans l’autre

Un autre symptôme de cette pathologie est qu’on arrive à rien entreprendre par soi-même. Car ce dernier ne voit pas l’autre vivre sans lui. Il pense être indispensable dans sa vie et n’hésite pas à manifester de la jalousie et de la colère lorsque son partenaire pose des actes seul.

Comment vaincre l’addiction sentimentale?

Il n’y a pas pire moyen de mettre fin à une vie de couple que de dépendre de l’autre. Votre conjoint se sentira envahi et étouffé par votre attitude, cela pourrait sérieusement commencer à l’agacer. Plutôt que de continuer dans cette voie qui vous conduit à l’abime, il est préférable d’agir au plus vite afin de mettre un terme à cette dépendance. Les solutions pour vous en débarrasser sont multiples.

Prise de conscience de sa dépendance

La grande majorité des personnes qui sont dépendantes affectives ne se rendent pas compte de leur situation désastreuse. Pour elles, leur attitude est tout à fait normale et est le signe de l’amour qu’elles témoignent pour leur conjoint(e). Alors que sans prise véritable de conscience, il est tout à fait impossible de mettre fin à cette addiction. Pour cela, il est recommandé de vous poser certaines questions : Puis-je vivre heureux sans l’autre ? Est-ce que je vis avec un manipulateur ? Ai-je régulièrement besoin de mots rassurants de la part de mon partenaire pour me sentir heureux ? Puis-je mener certaines actions sans l’aide de mon conjoint ? Suis-je tout le temps animé par un sentiment de culpabilité après des disputes entre partenaires même quand j’ai raison ? Est-ce que j’ai un profond manque de confiance envers moi ? Suis-je incapable de réagir face au chantage affectif ? Est-ce que je veux contrôler entièrement la vie de l’autre ?

La réponse à toutes ces questions est un test qui vous permettra de savoir si vous êtes dépendant affectif ou pas. Si vous vous retrouvez dans la plupart de ces cas, alors, il faudra mener des actions pour vous débarrasser de cet état de stress. Voici 5 choses à faire pour s’en défaire :

1-Apprendre à s’épanouir sans l’autre et ne pas culpabiliser

Le dépendant affectif est toujours en train de poser des actions dans le but de plaire à l’autre. Sa vie ne lui appartient plus. Et bien, sachez que ce n’est pas cela l’amour. La vie de couple exige de fournir des efforts ensemble pour vivre en harmonie. Il ne s’agit pas seulement qu’une seule personne pose des actes pour se sentir désirée et importante dans la relation. L’idéal avant tout est d’apprendre à vivre seul tout en heureux. Certes, vous vivez une histoire d’amour, mais, pensez à votre épanouissement et votre bonheur. Apprenez à vous aimer telle que vous êtes et à profiter pleinement de la vie. La vie de couple, ce n’est pas une prison où l’on reste enfermé et où l’on doit empiéter sur la liberté de l’autre. Pensez positif, cherchez à vous améliorer, à réaliser vos passions, à vous épanouir… Ce n’est qu’ainsi que vous parviendrez à sortir de cette dépendance amoureuse. Il ne s’agit pas de vous séparer de votre partenaire, mais de prendre un peu de liberté et d’initiative. Sachez connaitre votre valeur et vos envies pour vous épanouir.

La culpabilité est un sentiment qui anime aussi le dépendant affectif. Au moindre couac ou conflit, vous vous sentez responsable et êtes parfois même prêt à vous renier pour éviter la cassure dans votre couple. Ce n’est pas une bonne attitude à adopter. Sortir de la culpabilité vous permettra de ne pas dépendre de l’autre. Ne rejetez pas la faute sur vous au moindre problème.

2-Avoir de l’estime pour soi

Perdre confiance en soi vous rendra absolument dépendant. Il ne servira à rien de vous dévaloriser ou de vous mésestimer. Pour sortir de cet état de stress permanent, il est conseillé de renforcer cette estime en vous. Ne vous laissez pas abattre par vos échecs et vos défauts. Apprenez à vous aimer tel que vous êtes et à corriger vos imperfections. Prenez des initiatives et réaliser des choses dont vous avez envie.

Se renfermer sur soi va contribuer au renforcement de cette dépendance. La meilleure des choses à faire est de s’ouvrir aux autres. Vous replier sur vous-même ne vous fera que du tort. Cherchez plutôt à rencontrer des parents, des amis… ainsi que des gens avec lesquels vous partagez des passions communes. Cette resocialisation vous fera énormément de bien et contribuera à trouver le bon équilibre pour votre épanouissement. Apprenez par exemple, à voyager ou à sortir sans votre partenaire. Adoptez la positive attitude et accordez-vous du temps pour une vie meilleure.

3-Le recours à un psychologue

Les dépendants affectifs ont généralement du mal à prendre conscience de leur cas. Une fois que cela est fait, il faut maintenant rechercher les meilleures solutions pour en venir à bout. Avoir recours à une aide extérieure est une excellente idée. L’aide d’un psychologue par exemple, vous permettra de sortir de cette addiction affective. Vous avez également la possibilité de lire des livres sur l’estime de soi ou la dépendance amoureuse qui vous donneront de bonnes idées. L’hypnose peut être aussi une bonne technique pour s’en débarrasser.

4-Prendre des engagements

Apprendre à se connaitre est un pas pour se détacher affectivement. Connaitre vos objectifs, vos capacités et vos faiblesses vous aidera à trouver les ressources nécessaires pour vous libérer de la dépendance. Se fixer des objectifs à atteindre et prendre des engagements est également une excellente idée. Par exemple, vous pouvez décider de ne plus appeler votre partenaire sur son téléphone plusieurs fois par jour. Mettez tout en œuvre pour tenir cet engagement en pensant à autre chose ou en vous adonnant à d’autres activités et loisirs. Vous verrez qu’il est possible de ne plus trop dépendre de lui. Vous serez désormais autonome et beaucoup plus épanoui.

5-Ne pas se laisser gagner par la peur de l’abandon

L’une des grosses craintes des dépendants affectifs est de voir leur partenaire les quitter. Cette peur fait qu’ils sont prêts à tout pour ne pas que leur liaison amoureuse prenne fin. Au cas où vous tombez sur un partenaire manipulateur, il risque de profiter de cette situation pour abuser considérablement de vous. Et au final, c’est vous qui sortirez malheureux de cette relation. Ne considérez donc pas votre vie de couple comme quelque chose d’éternelle. Sachez relativiser et dites-vous qu’elle pourra prendre fin un de ces jours. Jouez le rôle qui est le vôtre tout en vous fixant des limites.

Les conséquences de la dépendance émotionnelle

Vous ne vous rendez pas compte, mais dépendre émotionnellement de votre partenaire est le meilleur moyen pour mettre fin à sa vie de couple. En effet, quel compagnon voudrait d’une conjointe qui passe tout son temps à manifester sa jalousie maladive, à le harceler, à toujours rechercher des preuves d’amour…Il se sentira étouffer et prendra la décision de rompre. Ce que vous ne recherchez pas pourtant au départ.

Aussi, de son côté, le dépendant affectif est en train d’empoisonner sa vie et de se détruire à petit feu. Il n’a plus de vie propre à lui et n’est pas du tout épanoui.

En somme, l’addiction amoureuse est un état de stress qui est très nuisible pour une vie de couple et pour celui qui en est atteint. Ces causes et ces manifestations sont multiples. Il est possible de s’en défaire en adoptant certaines attitudes. Mais il faudra être surtout patient parce que les choses ne changeront pas du jour au lendemain.

 

Lorsque vous permettez à votre bonheur de trop dépendre d’un autre individu, cela peut être à l’origine de conséquences dangereuses pour votre bien-être et votre tranquillité d’esprit. La dépendance affective est un réel défi et une réelle difficulté qu’il convient de surmonter.

Cela demande beaucoup de courage, afin de faire appel aux forces qui vous aideront à surpasser votre besoin des autres. Une fois que c’est fait, vous pourriez atteindre votre réel potentiel.

Il est normal d’avoir un certain degré de dépendance émotionnelle chez votre partenaire, mais lorsque votre bonheur vient à dépendre d’elle ou de lui, il devient déséquilibré et malsain. C’est essentiel que votre partenaire vous apporte son soutien quand il le faut, mais tout ce qui n’est pas de ce genre peut être paralysant.

Apprendre à se tenir debout seul(e) est douloureux, et il faut faire face à des vérités et des traumatismes inconfortables que vous préféreriez peut-être laisser sous terre. Retrouver vos esprits et la force de vous tenir sur vos deux pieds est une belle chose et cela est nécessaire pour trouver votre chemin vers le vrai bonheur.

>>

Comment savoir si vous souffrez de dépendance affective ?

dépendance affective de la personne qu'on aime

Parfois, nos sentiments d’obsession ou de dépendance sont confondus avec des sentiments d’attraction ou d’amour. Il est très aisé de s’égarer dans ces sentiments, et s’ils ne sont pas correctement identifiés, de perdre leur authenticité dans le processus. Rappelez-vous toujours de cette phrase : « La dépendance affective n’est pas l’amour et ne le sera jamais ».

Cette idée a commencé dès l’enfance, lorsque l’on n’était pas aimé comme il se devait par les personnes qui comptaient les plus à nos yeux, et elle se perpétue d’année en année lorsque l’on passe d’une relation sans amour à une autre. Lorsque l’on manque cet amour durant l’enfance, on le recherche régulièrement à l’âge adulte ; le désir est toujours présent et plus fort.

Comment la dépendance se met-elle en marche ?

Avoir un certain manque d’amour est à l’origine d’une faible estime de soi. Il s’agit notamment d’une incapacité à se valoriser et à avoir confiance en soi, qui donne naissance à un cycle malsain de besoins à même d’alimenter les troubles qui vous poussent à chercher régulièrement la sécurité auprès des autres.

C’est le résultat d’un chantage émotionnel qui vous apprend que pour compter aux yeux de votre partenaire, vous devez répondre à des attentes impossibles, voire déplorables. Encore et toujours, vous vous exhibez dans un rôle de soumission, en espérant diminuer les années de dégâts qui ont été faits. Mais la guérison ne peut pas venir de quelqu’un d’autre.

Vous devez guérir par vos propres moyens cet enfant brisé qui vit en vous. Cela commence par la reconnaissance de votre problème de dépendance affective et se termine par la prise des mesures nécessaires pour la corriger et améliorer la confiance en soi.

Reconnaître le problème

Les individus émotionnellement dépendants ne manquent pas seulement d’insécurité, ils ont aussi un besoin obsessionnel d’être proches et attachés aux autres. Cette insécurité extrême entraîne également une insécurité quant à l’avenir et une peur obnubilante de perdre l’amour.

Les personnes dépendantes ont une peur presque folle de ne pas être assez bien, qui provient de leurs déceptions et traumatismes d’enfance profondément enracinés. Elles éprouvent aussi un sentiment d’anxiété fréquent qui fait qu’il leur est difficile d’accepter les souffrances physiques et psychologiques qui accompagnent l’amour et la perte.

La dépendance affective et ses dangers

Certains d’entre vous connaissent les dangers de la dépendance émotionnelle, dû par exemple au fait que vos parents et grands-parents sont issus d’une époque où la dépendance était le seul moyen de survie pour les femmes.

Elles ont été entraînées à fonder leur bonheur sur la réussite et le bonheur des personnes qui les entourent plutôt que sur elles-mêmes, ce qui a occasionné toute une série de problèmes plus tard, lorsqu’elles ont réalisé que leur vie avait de la valeur.

La dépendance est dangereuse, et l’est encore plus lorsque vous ne la reconnaissez pas à temps pour prévenir ses schémas néfastes. Dépendre des autres pour votre bonheur, c’est bâtir une maison sur des sables mouvants. Vous vous préparez à l’échec et au danger.

Une perte d’estime de soi

La dépendance affective résulte d’un manque d’estime de soi : Comment créer le manque chez son ex ? Elle est aussi destructrice de l’estime de soi, sapant votre confiance subtilement et au fil du temps. Lorsque vous devenez trop dépendant émotionnellement de votre conjoint(e), vous courez le risque d’être privé(e) votre partenaire en vous perdant vous-même.

Vos insécurités se compactent et s’aggravent, rongeant votre confiance et vos relations au fur et à mesure que vous perdez le contact avec celui ou celle que vous étiez au début de la relation.

>>

L’isolement et la perte des compétences sociales

Se retrouver dans des relations aussi toxiques et dévorantes peut vous amener à vous isoler et à ne plus être en contact avec vos amis. Lorsque vous coupez toute connexion avec le monde extérieur, vous perdez rapidement les compétences sociales qui sont inestimables pour votre bonheur à long terme.

Le sentiment d’être piégé et sans force vous conduit progressivement à vous isoler encore plus des personnes et des choses qui remplissent votre vie de joie. Cela vous encourage aussi à vous replier sur vous-même, ce qui alimente votre critique intérieure et détruit progressivement votre confiance en soi.

La violence physique et psychologique

Vous isoler avec un partenaire sur lequel vous comptez pour tout, de votre bonheur à votre subsistance, accentue les risques et la possibilité d’abus physiques et psychologiques dans un couple. À un moment donné, un partenaire peut considérer à tort la dépendance de l’autre comme un signe de faiblesse.

Il s’agit d’une situation pouvant être à l’origine d’un déséquilibre de pouvoir et à ce qu’un partenaire assume le « rôle dominant ». Plus l’isolement se prolonge, plus ce rôle peut devenir sinistre, jusqu’à ce que l’un des deux conjoints se retrouve dans une situation dangereuse et destructrice.

Il n’est pas rare de trouver des abus graves dans des relations où la dépendance affective est élevée. Lorsqu’une personne a l’impression que son bonheur dépend intégralement de quelqu’un d’autre, il devient plus facile pour ce dernier d’agir en exerçant des pressions, en mentant, en étant hostile ou même méprisant(e).

Destruction de la quiétude

La dépendance affective n’est pas uniquement un état d’esprit. Il s’agit d’un trouble psychologique vérifiable qui se manifeste de plusieurs façons et à diverses étapes de la vie. La dépendance à l’égard d’une autre personne est profonde, et le fait d’être une partie si importante de votre identité joue un rôle important en ce qui concerne vos émotions et votre bien-être.

La personne dépendante souffre parfois de dysphories ou de changements soudains d’humeur qui le rend imprévisible et difficile à gérer. Elle peut aussi souffrir d’états mentaux dégradés et souffre parfois d’anxiété, de stress, de dépression et de graves sentiments de culpabilité, de solitude (malgré son statut relationnel) et de vide.

Comment mettre fin à la dépendance affective ?

On déplore le fait qu’il n’existe pas de règles strictes pour traiter la dépendance émotionnelle. Dans plusieurs cas, il faut une aide professionnelle pour surmonter les traumatismes qui sont à l’origine du trouble, mais il existe des mesures que vous pouvez mettre en application pour surmonter votre moment le plus faible.

Il convient de rappeler que la dépendance émotionnelle est grave. Si vous pensez que vous pourriez être confronté à de tels problèmes, adressez-vous à une personne de confiance ou à un professionnel qui dispose d’une expérience des traumatismes pertinents.

Si la dépendance émotionnelle est une chose avec laquelle vous luttez depuis longtemps, approfondissez votre compréhension en utilisant les techniques simples suivantes pour relancer la personne forte et authentique qui est en vous.

Entraînez-vous à être là pour vous-même

L’on veut tous se connecter avec les autres, mais c’est la connexion à soi-même qui peut le plus impacter une transformation. Il est important d’apprendre à s’occuper de soi et d’apprendre que l’on peut compter sur soi, quoi qu’il arrive. Vos besoins ne vont pas disparaître simplement parce que vous les ignorez ou parce que quelqu’un d’autre les rejette.

Vous êtes important(e) et vous méritez d’être apprécié(e) pour ce que vous êtes. Entraînez-vous à être là pour vous-même en identifiant vos besoins et en comprenant qu’il est normal de les privilégier par rapport aux souhaits des autres. Ne tournez pas le dos à vos intérêts, vos passions et vos curiosités et ne fuyez pas, et n’atténuez surtout pas votre lumière pour l’éclat de quelqu’un d’autre.

Vous pouvez apprendre à vous aimer soi-même, mais cela nécessite un engagement additionnel, comme pour toute autre relation. Bien sûr, vous ne pouvez pas répondre à l’ensemble de vos besoins, mais il est possible d’en satisfaire la majorité. Tout ce que vous avez à faire, c’est de sortir de cette routine et d’essayer, au lieu d’attendre que quelqu’un d’autre le fasse à votre place.

Cessez de fuir vos responsabilités

Lorsque l’on ne sait pas comment s’occuper de ses émotions, il devient pratique de passer la responsabilité à quelqu’un d’autre, mais c’est une façon définitive de se retrouver dans le pétrin. Après tout, personne d’autre que vous ne peut s’occuper de vos émotions.

Pour devenir une meilleure version de vous, vous devez être capable d’élargir votre autonomie. Cette dernière vous rend plus résistant au stress que la vie vous impose et favorise une survie quand vos proches vous laissent tomber. Le fait de renoncer à vos responsabilités est lâche et encourage une plus grande faiblesse dans votre vie.

L’autonomie est la clé qui vous permet d’échapper à vos traits de caractère les plus méchants et les plus nécessiteux, mais c’est un outil difficile à maîtrise et encore plus difficile à entretenir. Ne soyez pas cruel envers vous-même et soyez à même de défendre les choses qui vous tiennent à coeur. Personne d’autre que vous ne vous les procurera. Plus vite vous vous en rendrez compte, mieux ce sera.

Prenez conscience de votre propre cruauté affective

dépendance affective solutions>>

Faire face à soi-même avec dureté est un mécanisme d’adaptation, et c’est un mécanisme qui a plus d’aspects négatifs que positifs. Lorsque vous êtes trop dur avec vous-même, vous commencez à vous éloigner de ce monologue intérieur et à vous tourner vers les autres en quête d’un répit.

Vous pouvez remédier à cette autocritique en trouvant une meilleure manière de vous gérer et de gérer vos émotions quand la situation devient complexe. Réalisez que votre vie est marquée d’une réelle souffrance et acceptez que (souvent) vous en êtes la cause.

Acceptez l’existence d’une meilleure méthode et reconnaissez qu’être dur avec vous-même n’est rien d’autre qu’une aggravation de vos émotions malsaines. Il n’est pas facile de reconnaître sa propre cruauté émotionnelle, mais si vous y regardez de plus près, vous verrez parfois que vous êtes votre propre ennemi.

Identifiez et abandonnez les schémas destructeurs

Une grande partie de votre besoin provient des choses difficiles qui vous sont arrivées durant votre enfance ou adolescence. Identifier ces événements et trouver de meilleures façons d’y répondre vous permettra de corriger les blessures antérieures et aider à mettre fin aux schémas autodestructeurs qui nuisent à votre bien-être physique et mental.

En d’autres termes, l’exploration de votre passé est ce qui vous permettra de débloquer les blocages du présent. Rien ne peut remplacer un bon thérapeute, mais il est possible de se soulager soi-même en s’ouvrant à soi-même. L’objectif est d’apprendre à lâcher prise sur le passé, au lieu de le laisser prendre le dessus. Il n’y a pas qu’un seul chemin pour y parvenir, mais il existe quelques techniques à même de vous aider.

Premièrement, vous devez identifier les éléments déclencheurs qui vous maintiennent dans un lien négatif avec le passé. Ce sont les comportements, les habitudes ou les personnes qui font remonter toutes les mauvaises choses qui vous laissent un sentiment de malaise ?

Lorsque vous prenez connaissance de vos déclencheurs, vous pouvez commencer à voir et à éviter les pièges, avant de vous retrouver dans une catastrophe. Apprendre à identifier les déclencheurs et les schémas avant qu’ils ne se produisent, vous permet aussi de vous débarrasser des illusions qui sont au centre de votre dépendance affective.

Lorsque vous commencez à retirer les couvertures et à voir les motifs de vos réactions, vous commencez à voir le monde tel qu’il est plutôt que tel que vous voulez qu’il soit. C’est le secret pour se trouver soi-même. Pensez aussi à vous détacher de tout ce qui peut être à l’origine de votre dépendance affective.

Florent et Lucie
Après des années en couple, nous avons vécu une rupture très difficile. Nous voulons vous donner les conseils qui nous ont aidés à franchir ce moment compliqué.